Ce qu'ils n'ont pas pu nous prendre - Ruta Sepetys

Ce qu ils n ont pas pu nous prendre 1

Résumé:

 

"Une nuit de juin 1941, Lina, quinze ans, sa mère, Elena et son petit frère, Jonas, dix ans sont brutalement arrêtés par la police secrète soviétique.
Au bout d’un voyage épouvantable de six semaines, presque sans eau et sans nourriture, entassés dans des wagons à bestiaux, ils débarquent au fin fond de la Sibérie, dans un camp de travail soviétique. Logés dans des huttes, sous alimentés, brutalisés, les déportés tentent de survivre et de garder espoir. Dans le kolkhoze, le travail de la terre est éreintant. Mais malgré la mort, la maladie, le froid, la faim et la terreur, Lina tient bon, soutenue par une mère exemplaire, son amour pour un jeune déporté de dix-sept ans, Andrius, et portée par sa volonté de témoigner au nom de tous et de transmettre un signe de vie à son père (condamné à mort dans un autre camp) grâce à son art du dessin et à l’écriture."

 

Mon avis:

 

J'avais acheté ce livre il y a de ça un moment déjà, je m'étais jamais lancée, par peur du sujet, à l'occasion du challenge "Au fil des saisons et des pages" organisé par eliot sur Livraddict où il me fallait un livre avec une fleur sur la couverture je l'ai sorti de ma PAL, en plus de ça il rentre en compte pour le challenge "Baccalauréat littéraire" session 8 organisé par Nelcie sur Livraddict puisque l'un des personnages importants s'appelle Nikolaï Kretzky.

J'ai donc lu ce livre pendant ma semaine de vacances, j'ai eu un peu de mal à rentrer dans l'histoire, mais dès que ce moment a été passé je n'ai plus pu le lâcher, trop impatiente de ce qu'il allait arriver aux personnages. Et je suis sortie totalement sonnée de ce livre, ma vision des choses n'étaient plus la même, et j'ai mis un peu de temps à m'en remettre. Je pense d'ailleurs que ce livre devrait être une lecture envisagée dans le programme scolaire, elle ouvre les yeux sur beaucoup de choses et m'en a plus appris que mes cours.

Le roman commence sur une phrase déjà lourde "Ils m'ont arrêtée en chemise de nuit", dès le départ l'auteur ne nous épargne pas, et ça dure ainsi tout le long du livre, et pourtant tout du long l'espoir persiste puisque que les personnages en gardent.

La plume de l'auteur est vraiment très agréable tout en étant poignante, j'ai eu envie que ça s'arrête plus d'une fois tout en sachant pertinement que la fin m'achèverait. Tous les personnages sont vraiment très attachants, même les plus execrables qu'on voudrait faire taire. Ils cachent tous tant de secrets qu'on peut comprendre la résignation de certains. Et on ne peut s'empêcher de se demander comment on s'en serait sorti à leur place.

Un gros coup de coeur pour moi.

 

Quelques citations pour vous mettre l'eau à la bouche:

 

"J’avais l’impression d’osciller au gré d’un pendule : à peine venais-je de basculer dans un abîme de désespoir que le balancier repartait en sens inverse; il suffisait d’un rien ou presque – un petit bonheur, un simple geste."

 

"Ce n'est pas parce qu'on est victime d'une injustice qu'on doit être injuste."

 

"Vous étiez-vous déjà demandé ce que vaut une vie humaine ? Ce jour là, mon frère ne valait pas plus qu’une montre à gousset."

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site